mardi 10 mai 2016

Sur l'écume de ses nuits

[Poésie]Sur l'écume de ses nuits

Infos
Des voix anciennes évoquent le torrent et l'image d'une mémoire
Tracent des appels et des cris sur l'écume de ses nuits...
Elle, elle est en son corps comme dans un hôtel
En ce pays où les eaux de la tendresse tournent vite en glace
Elle dort tout son sommeil d'âme retournée au ventre de l'oubli
Et ses mains touchent la nuit
Elle longe la côte de quelques rêves fabuleux
Loin très loin sur la route de son histoire
Et plus loin encore de ses plus secrètes blessures...

Des voix anciennes évoquent le torrent et l'image d'une mémoire
Tracent des appels et des cris sur l'écume de ses nuits...
En son pays né dans l'orphelinat des eaux
Son pays, sans maisons ni âmes qui vivent où bercer son coeur
Son pays qui s'invente des balades et s'endort l'oeil tourné
Vers des amours aux allures ouatées, des amours, en silencer
Emperlées des embruns de la peur
Dans ce grand bras d'eau qui enlace la solitude des îles...

Son corps ressemble à ce reflet mal saisissable entre l'imaginaire et la mémoire
Et l'oeil suiveur de souvenirs a des allures de vieux grimoire
Les phrases roulent où rien ne signifie rien, alors qu'importe l'usure des mots
Puisque parmi les eaux désertes d'un regard est une femme
Ensevelie sous des vagues foudroyées d'absence...

(Sur l'écume de ses nuits...)
~~ Linette Malloy Jones ~~
... ♥♥•*¨*•.¸¸♥¸¸.•*¨*•♥♥ ...
Sommaires Poésies


... ♥♥•*¨*•.¸¸♥¸¸.•*¨*•♥♥ ...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire