samedi 7 mai 2016

Et au fond des yeux


Infos
Sans rien dire, le temps s'est arrêté,
Sur un océan, une marée, quelque part, là-bas,
Sur des rivages, échoués.

Et le ciel est si bas dans la brume,
Que le silence des vieux souvenirs
Mouillés par quelques larmes
Étend dans les nuits,
D’innombrables insomnies.

Sous la pluie, des oiseaux lointains,
Vagabonds aux allures d'étoile filante,
Tournoient dans les tourbillons d'un passé,
Au regret de souvenirs.

Au fond des yeux, comme une empreinte inoubliable,
Submergée par des flots de murmures,
Des pensées d'une pâleur matinale,
Dans des espaces pavés de mélancolie.

(Et au fond des yeux ... )
~~ Linette Malloy Jones ~~
... ♥♥•*¨*•.¸¸♥¸¸.•*¨*•♥♥ ...
Sommaires Poésies


... ♥♥•*¨*•.¸¸♥¸¸.•*¨*•♥♥ ...

2 commentaires :

  1. Et au fond des yeux l'empreinte indélébile des souvenirs mélancoliques ...j'aime la musique de tes mots.
    je t'embrasse
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, la musique des mots, comme un remède aux maux! :)

      Et les souvenirs gravés à jamais,
      Chantent une musique
      Dont les maux,
      Parfois,
      Dessinent d'autres mots
      Et à jamais,
      Comme une mélodie,
      Empreinte indélébile
      De souvenirs chantés,
      Dont les mots aux maux
      Apaisent,
      Par un trop plein de notes,
      Plus justes cette fois,
      À en faire le lit
      Plus douillet,
      À la mélancolie...

      Contente que tu aies aimé "Et au fond des yeux" Nicole, merci à toi pour ce partage d'impressions personnelles, qui bien sur me touchent :)
      Je t'embrasse, bien beau dimanche par chez toi :)
      @}---`---,-- nanou

      Supprimer